16/04/2007

PENSEZ-VOUS QUE CE TYPE DE JOUEUR EXISTE AU BAD SAX ?

Le râleur

Voici un joueur typique des jeux de raquette. Un véritable schtroumpf grognon ou autre grincheux en puissance. Tout lui est bon pour se lamenter de sa façon de jouer et des conditions de jeu. Tout passe en revue: il ne sait pas jouer, il joue au milieu du cours, il est mou, il tente un coup qu'il ne sait pas faire, il fait du social, il joue en dents de scie, il laisse jouer son adversaire, sa raquette est cassée ou est trop mal tendue ou est trop rigide, le grip glisse, le volant est trop lent, est trop rapide, il est foutu ou n'est pas de bonne qualité, il ne tourne pas rond, le sol est trop dur, trop glissant, on ne voit pas bien les lignes, d'ailleurs on ne voit rien du tout avec cet éclairage qui vous fait mal aux yeux et vous fait tourner la tête, les gens n'arrêtent pas de passer à côté du terrain, les malotrus, on n'entend rien à cause du râleur du terrain d'à côté ou des applaudissements des spectateurs, de toute façon, il n'a pas de chance contrairement à son adversaire qui joue comme un pied mais qui marque tous les points, le plafond est trop bas ou est trop haut ce qui rend plus difficile l'exécution du coup sur un volant envoyé très haut, au diable ce panier de basket, cette rampe d'éclairage ou de chauffage, à la poubelle ce filet mal tendu, ses chaussures glissantes, trouées ou qui font mal aux pieds, malheur à cette sueur qui pique les yeux, chatouille les omoplates, fait glisser la main tenant la raquette, et cette chaleur étouffante, ce froid ankylosant, ses jambes molles, ce rhume chronique, cette tendinite répétitive, cette envie d'aller aux toilettes, ce rendez-vous chez le dentiste lundi, ce mauvais tirage, cet appel pour jouer alors qu'il n'était pas prêt, cet appel pour jouer 20 minutes après son précédent match et ne parlons pas des fautes d'arbitrage, des tricheries de l'adversaire, de son insomnie de la veille, etc… etc…

Pour le vaincre :Il s'agit de ne surtout pas rentrer dans son jeu, sinon vous êtes mort et surtout ne l'écoutez pas, il ne fait pas exprès de vous critiquer, de toute façon il critique tout ce qu'il y a sur le terrain y compris lui-même et comme vous y êtes sur le terrain…la seule façon d'éviter ses insultes serait de le laisser gagner ce qui est hors de question. Certains joueurs ont besoin de râler pour gagner en énergie intérieure et se rasséréner. Méfiez vous donc de ce type de joueur qui peut sembler s'énerver et qui finalement joue mieux qu'il ne devrait. Utilisez tous les coups qui le gênent le plus quand il commence à s'énerver pour qu'il gagne en énergie négative. Si vous le connaissez et que vous gagnez le coup d'envoi au début du match, choisissez le côté, faîtes remarquer par des faux râles que la lumière est particulièrement mauvaise d'un côté ou autre chose sur laquelle il puisse se focaliser, il faut que le fait qu'il râle lui fasse faire des fautes et non le contraire

 

badmintonA VENIR, LE DEFENSEUR FOU...

 

12:14 Écrit par LOUISA1 dans MEMBRES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.